Loading
podcast-prefere-inpower

Comment enrichir son temps de trajet ?

Je ne suis pas du genre à écouter des podcasts. C’est du moins ce que j’ai toujours cru. J’avais dans l’idée que les podcasts étaient quelque chose de vieillot et pas forcément passionnant. Déjà que mon esprit à tendance à vagabonder lorsque j’essaie de lire un peu en attendant le RER, qu’est-ce que ça allait être avec un podcast ??

Pour moi, il n’y avait qu’une seule option durant mon temps de transport : la musique. Deezer est mon partenaire de trajet depuis de nombreuses années maintenant. Je n’imaginais pas remplacer cette appli par… Soundcloud. Eh oui, ce qui n’étais jamais sensé se produire, se produisit : je me suis mise aux podcasts et j’adore ça.

Pourquoi je m’y suis mise (et pourquoi tu devrais t’y mettre) ?

  • Casser la routine :

J’ai commencé à écouter des podcasts car j’en avais assez de tomber sur les mêmes chansons, encore et encore ou de passer des minutes entières à chercher une musique qui ne m’exaspère pas. De plus, le fait de se concentrer sur quelqu’un autre, sur un parcours différent, un sujet nouveau ou éloigné de soi, ça te sort complètement de ton quotidien.

  • S’éveiller, se mettre dans de bonnes dispositions

Une musique entraînante peut aider à sortir de sa léthargie matinale mais cela peut également avoir l’effet inverse. On est dans sa bulle, on écoute la musique mais on ne vit pas la musique. On est dans ses pensées, on anticipe sa journée de travail. Un podcast c’est une vraie parenthèse. Ton esprit s’éveille grâce au son, se concentre pour suivre la conversation entre l’hôte et son invité (personnellement, j’écoute beaucoup d’interviews), tu apprends des choses nouvelles et sort de son cercle de pensées coutumières. Tu commences à penser au travail uniquement quand tu en franchis la porte d’entrée. Ton temps de trajet a donc été un moment de plus pour toi et pas pour ton entreprise. Dans le sens inverse c’est la même chose. Ça permet de couper du travail avant de rentrer, de créer un sas de décompression et de relativiser les tracas de la journée écoulée.

  • S’instruire

J’en ai brièvement parlé plus haut mais c’est un point qui mérite son propre paragraphe : l’instruction. Cela fait un moment maintenant que je suis à plein temps dans la vie active. Ma première constatation est que le monde du travail salarié n’est pas propice à la stimulation intellectuelle. Je ne dis pas forcément que l’on accomplit des tâches répétitives en mode pilote automatique. Je fais juste une comparaison entre le monde du travail et le système scolaire où tout un tas d’informations nouvelles se présentent à nous chaque jour. C’est comme ça que je vois les podcasts : de nombreuses informations qui s’offrent à nous chaque jour et que l’on picore allègrement pour satisfaire son besoin de stimulation intellectuelle.

Mes podcasts préférés

Je souhaite te faire découvrir les podcasts que j’écoute le plus ainsi que mes épisodes préférés. J’ai vraiment essayé de me limiter à 1 seul épisode suggéré. Vraiment ! C’était bien trop compliqué. Sorry not sorry !

Le gratin

Voir cette publication sur Instagram

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’avoir avec moi Audrey Briotet – IG : @miutimiu – une personnalité que vous ne connaissez peut-être pas encore mais que je suis vraiment ravie de vous faire découvrir. Audrey a connu une carrière éclair dans le secteur de la beauté : elle fait ses armes chez l’Oréal d’abord au marketing de Lancôme ou Biotherm, puis continue chez diverses marques comme MAC, ou L’Occitane. Depuis 2016 elle a la direction générale de @dolcegabbana Beauty. J’ai voulu la mettre en avant pour 2 raisons : ▪️d’abord parce que j’ai finalement eu assez peu de personnalité du monde « corporate » dans le podcast. ▪️Surtout parce qu’Audrey est une personnalité remarquable avec un parcours qui m’a beaucoup inspiré : inspiré par les épreuves qu’elle a surmontées – en particulier un terrible cancer qui lui a fait prendre un recul immense sur sa vie et dont elle a accepté de parler avec une grande authenticité. Loin d’une image de la femme d’affaire parfois caricaturale, Audrey nous montre qu’il est possible d’allier leadership et vulnérabilité.

Une publication partagée par Pauline Laigneau (@plaigneau) le

Le gratin est un podcast créé et animé par Pauline Laigneau, co-fondatrice de la maison de joaillerie Gemmyo. Il s’agit d’interviews d’entrepreneurs pour la plupart, parfois inconnus du grand public, mais également d’artistes, de coachs et de journalistes. Une nouvelle interview est publiée tous les lundis matin à 6h15. Le mercredi, elle donne des conseils sur l’entreprenariat au sens large en répondant aux problématiques précises de certains auditeurs entrepreneurs.

Chalalove

podcast-prefere-chalalove-gemmyo

On reste avec Pauligne Laigneau, parce que sa voix et la manière dont elle mène ses interviews sont très agréables. Pauligne Laigneau est également l’hôte et la créatrice du podcast Chalalove sponsorisé par  Gemmyo. Dans Chalalove, elle invite des couples à raconter leur histoire, les hauts, les bas, le premier je t’aime, la demande en mariage, les tips pour faire durer sa relation… Bon c’est un peu fleur bleue, je l’admets mais c’est très agréable à écouter.

Impossible d’intégrer directement un podcast au blog. Ou peut-être que je ne suis pas douée ^^. Du coup je t’invite à cliquer sur ce lien pour découvrir les épisodes de Chalalove : https://www.gemmyo.com/chalalove.html.

Julia donne le ton

podcast-prefere-julia-donne-le-ton

Ce podcast est celui de l’agence de communication, relations presse, publiques, influenceurs et d’évènementiel, très axée sur le digital : L’Agence Chez Julia. Il est animé par sa fondatrice, Julia Albert-Goldman, alumnus de l’EFAP (tiens, ça me rappelle des souvenirs J ). Elle invite des acteurs du digital (pour ne pas dire des influenceurs) à parler de leur métier, leur vision du secteur, de l’influence et de thématiques plus larges et grand public comme la vie de famille, la vie perso, le bien-être spirituel, la confiance en soi, l’engagement et l’entreprenariat. Je découvre par la même occasion le parcours d’influenceurs que je ne connaissais pas et que je prends plaisir à suivre désormais.

Génération Do It Yourself

podcast-prefere-generation-di-it-yourself

Tu l’auras compris, ce qui m’a attiré vers les podcasts c’est l’entreprenariat. C’est une thématique qui m’intéresse de plus en plus au fil du temps. C’est tellement inspirant et instructif d’écouter les parcours d’hommes et de femmes qui ont lancé leur business, vécu plusieurs vies en une, connu des échecs et su se relever.

Le podcast Génération Do It Yourself répond parfaitement à tous ces critères. Bon, c’est parfois très axé tech. J’ai souvent du mal à suivre ou à comprendre tous les sujets abordés mais ça donne envie d’aller plus loin, de se renseigner. J’ai aussi pris conscience que si je voulais entreprendre, il allait falloir que je comble mes lacunes en matière d’économie, de compta… ^^.

InPower

podcast-prefere-inpower

InPower est le podcast de Louise, détentrice de la chaîne YouTube et du compte Instagram My Better Self. Je dois te faire un aveu. J’étais d’abord réticente à l’écouter. Pourquoi ? Simplement parce que son travail dans le digital est très axé Girl Power, Féminisme, « fini les complexes »… Ce ne sont pas des thématiques desquelles je me sens proches. Pour la simple et bonne raison que je n’ai pas l’esprit communautaire et que je n’ai jamais senti que la société m’imposait quoique ce soit. Pour te donner un exemple concret : les articles sur les régimes que l’on peut retrouver dans certaines publications féminines ne m’ont jamais filés des complexes. Je ne ressens pas non plus de pressions pour me maquiller, m’habiller… je fais tout selon mon envie.

Dans le même esprit, quand je vois une fille bien foutue sur les réseaux sociaux, je ne me dis pas « oh putain elle est tellement mieux foutue que moi ». Je me dis plus « humm elle est bien foutue, la photo est jolie et ohhhh j’adore son maillot. D’où vient-il ? ». Bref, en soi rien ne prédestinait ce podcast à entrer dans mon top 5.

Ce qui m’a plu:

Mais j’en ai écouté un car une de mes influenceuses préférées intervenait. J’ai aimé le côté fluide de la conversation, son aspect décomplexé. Sans chichis. On n’enfonce pas de porte ouverte. Mais, surtout, on prend une sacrée dose d’inspiration et de positivité dans la tronche et s’est très agréable. Même pour moi qui penche davantage vers le pessimisme d’ordinaire.

A cette petite liste, je peux ajouter le podcast du podcast Génération XX, des interviews d’entrepreneuses menées par Siham Jibril.

J’ai également écouté quelques épisodes du podcast Le Nid lancé par la blogueuse et youtube Je Ne Suis Pas Jolie, qui traite de maternité et d’éducation. Il y a peu d’épisodes pour le moment mais je les trouve très instructifs et intéressants bien que la maternité soit loin d’être au centre de mes préoccupations. On en revient à ce que je disais précédemment : le podcast est une fenêtre sur un monde nouveau.

One comment

Leave a Reply