Loading
livres-fevrier-book-club-une

Ce mois-ci j’ai lu… #fevrier17

J’ai dit dans mon article bonnes résolutions 2017 que cette année je prévoyais de lire un livre par semaine. J’essaie de m’y tenir tant bien que mal et, même si l’application Goal Map m’y aide beaucoup, j’ai pensé que prévoir d’écrire un article sur mes lectures du mois serait une source de motivation supplémentaire. Alors, c’est parti !

Le Bro Code

bro code

J’ai commencé par un livre qui fera surement sourire parce que ce n’est pas vraiment un chef d’œuvre de la littérature, mais aussi parce qu’il est drôle : Le Bro Code. Dans la série How I Met Your Mother, l’un des personnages principaux nommé Barney Stinson possède tout un tas de théories, de règles loufoques sur ce que peuvent et ne peuvent pas faire les Bro (brothers soit frères, soit super mega bons potes) dans le but de préserver leur amitié et, bien évidemment, de séduire le plus de filles possible. Le Bro Code c’est donc le récap’ de toutes ces règles, enrichi de mises en situation et d’exceptions aux règles pour la paix des « ménages ». Ça se lit extrêmement vite, certains propos vont assez loin mais cela reste un bon divertissement et une bonne alternative aux magazines en cas de pause cabinets.

PS : A toutes les personnes qui seraient passées à côté de la série How I Met Your Mother, sachez qu’il n’est pas trop tard pour rectifier le tir.

bro code texte 1

Le Bro Code, Barney Stinson et Matt Kuhn, éditions J’ai Lu, 2016, 5 euros.

Belle toute crue

belle toute crueToutes les contradictions, toutes les pressions subies par les femmes et les hommes (un peu), les discriminations, les remarques, les pensées sexistes inscrites dans l’univers commun depuis des lustres sont pointées du doigt dans Belle toute crue. Il y a énormément d’informations, les phrases sont très longues (pas forcément drôles même si le cœur y est) et partent dans tous les sens. Difficile de suivre le fil de la pensée de l’auteure. Un premier chapitre fouillis, débroussaillé par le second, on commence alors à prendre le rythme et à adhérer encore plus. A chaque problème explicité, soit après chaque chapitre, l’auteure dévoile une stratégie de résistance à adopter (potentiellement).

Puis, au fur et à mesure des chapitres, j’ai été soûlée. Soûlée par tant de mauvaises ondes, de plaintes contre tout et n’importe quoi. Je suis plutôt partisane de l’idée : « la société ne t’impose rien, c’est toi qui te plies à ses supposées attentes. » Donc, forcément quand je lis pour la énième fois que telle chose nous met la pression, que les réseaux sociaux nous bourrent le crâne, que les gens de la beauté nous dictent certains comportements, qu’en se pomponnant on participe à cette pression sociale, je trouve cela pesant, déprimant, agaçant, réducteur et méprisant. Tout ça pour au final adoucir ses propos dire qu’il n’y a rien de mal à se faire belle et qu’il faut s’accepter…. Je pense que je reviendrais sur ce thème dans un post consacré (et bien plus long).

belle toute crue texte 1

Belle toute crue, Maïs Mazaurette, éditions Marabout, mai 2016, 6.50 euros.

Princesse 2.0

princesse 2.0Poursuivons avec le roman de la youtubeuse Andy : Princesse 2.0. Il s’agit de « l’épopée » d’une jeune fille de 24 ans à la recherche du Prince Charmant à coups de Tinder, Facebook et Instagram car de nos jours, les Princesses modernes se trouvent sur les réseaux sociaux (du moins, en apparence). Même si on voit venir la fin de « l’intrigue » et son message à des kilomètres la lecture n’en est pas pour autant gâchée. J’ai adoré le mode journal intime, les encarts, les dessins, les photos, les personnages qui ressemblent tous à quelqu’un de notre entourage. Ce livre est drôle et même parfois troublant de vérité. Le seul bémol c’est le langage « djeuns » (je ne sais même pas comment écrire ce mot déjà has been la première fois qu’il a été prononcé) bien trop présent à mon goût. Trop dans le « je suis cool t’as vu » mais qui fait aussi partie de la personnalité audiovisuelle de son auteure.

 

princesse 2.0 texte 1

Princesse 2.0, ANDY, éditions 404, mars 2016, 14.95 euros.

The Book

the bookJ’arrive après la bataille (littéralement mais on ne va pas revenir là-dessus). Cela fait un moment qu’il a été publié mais j’aime bien faire les choses à mon rythme selon mes envies. The Book est un livre écrit par deux youtubeuses (décidément) Caroline et Safia dans lequel elles partagent des conseils inédits dans les domaines de la beauté, du sport, de l’alimentation et de la spiritualité (comprendre : ce qui touche à l’esprit, à la pensée positive). On y trouve aussi quelques anecdotes personnelles qui rendent l’ouvrage un peu plus ancré dans le réel à mon sens.

A ma grande surprise, j’ai trouvé The Book apaisant, empli d’humilité et pas du tout donneur de leçons ce qui est suffisamment rare dans cette catégorie de bouquins pour être noté. Il contient aussi des conseils judicieux et pleins de bon sens.

Le format d’impression m’a plu. C’est un livre bien plus haut et large que les autres. A l’intérieur, le graphisme est élégant sans en faire trop et les photos sont sublimes. C’est un nouveau « beau livre », un guide que je vais ajouter à la collection que j’ai commencé avec 21 jours pour être au top dont je parlais il y a quelques semaines. Caroline Bassac va prochainement sortir un livre sur le sport et l’alimentation, deux thèmes qui me parlent de plus en plus avec les années. Nul doute qu’il va vite se retrouver sur ma table de chevet.

the book texte 1

The Book par Caroline et Safia, éditions Hachette Bien-être, mai 2016, 14.95 euros.

 

C’est tout pour ce mois-ci, et c’est déjà pas mal. Et toi, qu’as-tu lu ces derniers temps ?

Leave a Reply