Loading
bujo-aout-2020-theme-étoile

Bullet Journal Août 2020: On efface tout et on recommence ?

C’est la première fois depuis que je me suis lancée dans le monde pétillant et coloré du bullet journaling que je ne suis pas satisfaite de mon set up. 

Pourtant, ce mois d’Août devait être le plus parfait, le plus abouti. J’avais choisi le thème de l’espace, du ciel, de la lune, des étoiles depuis des mois. J’imaginais des couleurs métalliques, du bronze, du doré. J’ai commandé de nouveaux washi tapes sur le thème du ciel étoilé, des constellations. Je me suis même lancée dans le watercoloring et j’ai été très surprise de voir que les pages de mon bullet journal Dingbats notebooks tenait largement le choc. J’étais donc très enthousiaste et contente de tenter de nouvelles choses.

Hélas, près avoir laissé de côté la réalisation de mes pages pendant quelques temps, j’ai été profondément déçue lorsque je m’y suis remise. Comme si mon état d’esprit avait changé. Je voyais les choses avec de nouveaux yeux. Certains traits m’ont semblé grossiers, l’ensemble faisait très enfantin. Moi qui avait envie de rendus plus élaborés, plus créatifs chaque mois, j’étais vraiment déçue. A tel point que je me suis demandée s’il ne valait pas mieux tout arracher et recommencer à zéro. A quelques jours du mois d’Août, mon set up n’était toujours pas prêt et moi, j’étais plus indécise que jamais. 

bullet-journal-août-2020-ciel-etoile-constellation

Un bullet journal raté c’est mieux que rien !

Cependant, j’en avais déjà trop fait pour retourner en arrière. Et tout le travail de réflexion allait me faire manquer le coche. A coup sûr, j’aurais fini par passer le mois d’août sans bullet journal. Même si je ne suis pas très régulière depuis que j’ai repris le travail, zappé le bujo en août aurait été une véritable erreur d’organisation. J’ai besoin de visualiser, de noter, de me souvenir de telle ou telle chose, de ce que j’ai fait, ressenti, accompli et de tout ce qui me reste à entreprendre. 

J’ai donc changé de cap et essayé de réfléchir à comment je pouvais améliorer ce que j’avais devant moi. D’abord, il m’a semblé évident que si le thème m’inspirait énormément il y a quelques mois, comme ce n’était plus le cas aujourd’hui, je ne devais pas hésiter à m’en détacher. Ecrire ce que j’ai envie d’écrire sur le moment, dessiner des formes quelconques et lever le pieds sur les feutres métalliques. Oui, je les adore mais à haute dose, ils finissent par me sortir par les yeux. 

Après avoir posé mes Sharpie et mes Posca, pris quelques Tombow à la place, j’ai inscrit les quelques citations qui m’inspirent en ce moment. Lez résultat n’était pas plus probant. Avec les superbes washi tapes que j’ai commandé, j’aurais peut-être pu sauvé les meubles. malheureusement, je ne les ai jamais reçus. Comme quoi, même Amazon n’était pas avec moi ce mois-ci. 

Bujo-cancelled

Un mois pour faire le point 

Le résultat est à peine correct. D’ailleurs, je t’épargne les images de mes pages intérieures qui sont un véritable gâchis. Le positif dans tout ça c’est que j’ai au moins quelque chose pour août et l’occasion de réfléchir aux nouvelles pages que j’ai envie d’intégrer, aux nouvelles mises en place que j’ai envie de faire. J’ai étendu dire que le mois d’août était un mois brouillon, désorganisé, plein de remises en question. Il le renouveau du mois de septembre. Comme toutes les superstitions, je trouve celle-ci réconfortante. Si c’est le bo***l dans mon bullet journal et mes routines, ce n’est que passager. Au mois de septembre, tout ceci sera derrière moi et j’entamerai la dernière ligne droite vers 2021 du bon pied avec, pour commencer un chef-d’œuvre en guise de set-up. Du challenge, toujours plus de challenge 😉 ! 

Leave a Reply