Loading
bujo-juin-couverture-lavande

Paisible comme un champ de lavande

Occuper l’espace ! C’est à peu près ce que j’avais en tête en concevant les pages du mois de juin de mon bullet journal. Comme annoncé le mois dernier, j’ai investi dans du nouveau matériel dédié au bullet journaling. Quand j’ai déballé mon colis, c’était un peu Noël. Comme si en recevant mes nouveaux feutres j’avais envie d’en mettre partout, d’essayer tout un tas de nouvelles choses.

bullet-journal-juin-dessin-lavande

La nature : intarissable source d’inspiration

En nouvelle fois, je me suis tournée vers la nature pour trouver l’inspiration. Une bonne excuse pour utiliser un maximum de feutres. J’étais partie sur le thème ‘végétation luxuriante’ pour le mois de juin. Des fleurs tropicales, des palmiers, des feuillages de toutes les formes et toutes les nuances de vert possibles. Du lilas, de la lavande, du mimosa et plein d’autres fleurs non-identifiées. J’avais énormément d’idées. Tellement que mes essais faisait très cacophonie. Il a fallut faire un choix. Trouver une alternative et occuper l’espace sans l’étouffer pour autant.

bullet-journal-juin-cover-saule-lavande

Lavande, mimosa et saule pleureur

Je me suis donc concentrée sur une seule sorte de fleurs, la lavande. Pour la vivacité du violet et l’effet apaisant de cette teinte de vert. Il faut penser à ce genre de choses en amont car pendant un mois je vais voir ces pages jour après jour. Il vaut mieux être dans de bonnes dispositions pour les remplir.

bullet-journal-juin-bouquet-fleurs-lavande
bujo-juin-week-habits-green

Organisation du bujo de juin

D’ailleurs, les pages du mois de juin ressemblent à celles du mois de mai. Nous avons donc une couverture double avec un dessin autour du mot « Juin » et une citation qui m’inspire en ce moment. Ensuite, place au calendrier pour noter les anniversaires, les choses importantes qui ont lieu certains jours ainsi que mes objectifs pour ce mois à venir.

bullet-journal-juin-monthly-log
bullet-journal-juin-month-lavande

J’ai conservé la page Highlights. Je préfère dire « highlights » et pas « gratitude » je crois que je ne suis pas encore prête pour ça même si je comprends l’utilité de noter noir sur blanc LA bonne chose de chaque journée. Ensuite, comme depuis quelques mois déjà, nous avons la playlist, la page productivité pour le blog, les favoris du mois dont j’ai changé le format et les hebdomadaires. Une page suffit largement pour tout une semaine et le habits tracker y trouve parfaitement sa place.

bujo-juin-page-highlights
bullet-journal-juin-weekly-habits-tracker

La lavande n’est pas la seule plante à l’honneur au mois de juin. J’ai également dédié quelques pages au mimosa. Bon, d’accord, il s’agit d’un mimosa complètement revisité qui ne ressemble pas du tout à du mimosa. On dirait plus les branches d’un arbre quelconque aux fruits jaune orangé. Mais le mimosa était ma source d’inspiration de base. C’est sur ces pages que ce manifeste mon besoin d’occuper l’espace dont je parlais au début.

bujo-juin-tracker-dessin-mimosa
Bullet-journal-productivity-blog-tracker

Je me suis aussi risquée à réaliser un saule pleureur. C’est venu sur le moment, sans trop savoir ce que ça allait donné. Je trouve le résultat probant. C’est ce qui me plait dans le bullet journaling. Avoir un projet créatif où les idées et les envies fusent dans tous les sens.

Le saule pleureur met en avant une citation que j’ai trouvé dans ma dernière lecture en date : The Multi-Hyphen Method d’Emma Gannon.

bujo-juin-arbre-saule-citation-quote

Mood slow-life

Ce livre traite en gros de la Révolution qui doit s’opérer dans le monde du travail et notre conception du travail pour nous permettre de travailler à notre rythme, sur de multiples projets, d’exploiter toutes les flèches que l’on a à son arc et d’avoir cette liberté que le monde du travail actuel ne permet pas. C’est tout à fait dans mes préoccupations du moment. Je repense à ma terminale, aux cours de philo sur l’aliénation du travail. A l’époque, je ne saisissais pas pleinement cette théorie. Maintenant, je la comprends davantage.

bullet-journal-juin-saule-pleureur

La citation que j’ai choisi parle de slow-life, du fait de déconnecter, de profiter des moments simples, de calmer un peu la roue et le hamster qu’on a dans la tête. Je t’ai fait une petite interprétation perso et pas une traduction littérale, hein !

Bullet journaling ou plaisir des choses simples

J’adore ma réalisation pour le mois de juin. C’est fourni, vivant, coloré et apaisant. Je suis très contente d’avoir inverti dans des feutres, des stylos et des crayons. J’ai toujours aimé tout ce qui attrait à la papeterie mais je ne pensais pas que cela pourrait me satisfaire sur le long terme. Je m’explique. Ces dernières années, j’ai eu tendance à avoir des envies folles. Ces envies portaient sur tout un tas d’objets et pouvaient durer des semaines voire, des mois. Malheureusement, une fois ces envies assouvies, le plaisir procuré disparaissait presqu’aussitôt. C’est une chose difficile à anticiper. Et même si je mourrais d’envie d’acheter du nouveau matériel, rien ne garantissait que cela ne se reproduirait pas. Mais avec ces feutres, c’est différent. Voilà quelques semaines que je les ai et je les range soigneusement, je les utilise précautionneusement et je recherche toutes les occasions de les sortir.

bullet-journal-juin-lavande-page-favoris

D’ailleurs, une petite vidéo haul & swatches est en préparation…

Leave a Reply