Loading

Me, myself and I

contact-mypartnerincrimeQuand j’y pense, j’ai toujours voulu créer un blog mais je n’ai jamais osé. Trop timide, trop réservée, du moins avec les gens que je ne connais pas, ceux qui m’impressionnent, pas à l’aise dans la foule mais aussi avec Internet. Étrange quand on a plus ou moins grandi en même temps que le web ! Ce grand miroir où chacun s’expose au monde et à son jugement m’a parfois mis mal à l’aise. Cependant, j’éprouve cette envie, ce besoin, d’écrire et de partager.

Aujourd’hui j’ouvre mon blog ! Le moment est venu de ne plus se laisser brider par ses peurs. Parfois tu sens que si tu ne vas pas au bout de tes envies, elles te boufferont de l’intérieur. Plus je grandis, plus je ressens le besoin de me libérer de ces choses qui me tirent vers le bas, qui entravent mon avenir. J’ai souvent l’impression de ne pas réussir à me montrer telle que je suis en réalité, c’est très frustrant. Mon blog, c’est donc ma thérapie, mon challenge, ma façon de me montrer au monde (ou pas, si ça se trouve je serais la seule à lire ces lignes 😆 mais c’est l’intention qui compte) sans pression, sur « mon terrain », avec mes règles ou presque. C’est aussi mon entraînement perso pour, je l’espère, ma future carrière de rédactrice beauté dans un magazine féminin. Tenir un blog, rechercher des sujets, les mettre en forme, faire de la photo, des vidéos, du montage, peuvent être de bons entraînements en plus d’être des activités qui m’intéressent énormément.

Carte de visite, exutoire, lieu de partage et d’expérimentation voilà ce que je souhaite faire de My Partner in Crime.

My Partner in Crime, kesako ?

Il m’arrive parfois de jauger une amitié en me demandant : « si je commettais un meurtre, est-ce la personne que j’appellerais pour m’aider avec le cadavre ? ». Ok, c’est du Grey’s Anatomy dans le texte, c’est bizarre et moralement discutable. Levons tout de suite un doute : je ne préconise aucune forme de violence ! Est-ce que je mange autant de séries que de céréales et que cela finit par avoir un impact sur mon esprit ? Impossible, ce n’est jamais trop voyons !

J’aime la complicité qu’évoque cette expression. Et, personnellement, je serais plutôt flattée qu’une de mes amies me fasse suffisamment confiance pour faire de moi sa complice. J’aime l’idée de créer un blog qui pourrait devenir le partner in crime de quelqu’un.

Sur mypartnerincrime.fr on trouvera de nombreux articles beauté (mon domaine de prédilection), je sors quelque peu de ma zone de confort en parlant mode, cuisine, restaurant, voire même de mon humeur du moment. Je ne prétends pas avoir la science infuse, ni savoir ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. J’ai seulement envie de partager des expériences, des ressentis en toute simplicité.

La signature

My Partner in Crime ce n’est pas moi mais mon blog, d’ailleurs sur Instagram vous pouvez me retrouver sous le nom de Little Miss Vixen ou plutôt Li8TLeMissViXen (bah oui, les grands esprits se rencontrent, le pseudo de base était déjà pris).

Du coup je ne sais pas si je vais signer mes articles de mon nom ou de mon pseudo, on verra.

cannelle2
(ça c’est mon prénom, j’aurais peut-être dû le mentionner quelque part )

C’est enfin la fin de cet article de présentation.

Bravo à toi qui est arrivé jusque là 😅! J’ai bien conscience qu’il reste des interrogations mais j’adore cultiver le mystère après tout, on ne se livre pas au premier rendez-vous. Les éclaircissements viendront à point à qui sait attendre ou, à qui saura apprécié, l’ironie, le second degré, l’imperfection et une trop forte utilisation des guillemets, virgules et parenthèses, comme si dans ma tête, on était plusieurs.

La bise .

Si tu veux m’écrire des mots doux à l’abri des regards :