Loading
Londres-2018-buckingham-palace3

London Calling

Lorsque j’ai lancé mon blog, il était primordial pour moi qu’il contienne une rubrique « Voyages ». J’avais cette envie de vadrouiller, de crapahuter à droite, à gauche. Moi qui suis d’un naturel plutôt casanier, cette rubrique devais me pousser dans une autre direction, hors de ma zone de confort. Seulement voilà, on ne se refait pas et quasiment 2 ans plus tard cette rubrique ne contient que les (nombreux) articles de mon séjour à Milan. Une chose en entraînant une autre… le manque de temps… le manque d’argent… l’envie de ne pas voyager seule… Mais ça, c’est de l’histoire ancienne. Me voilà de retour avec une nouvelle série sur une autre destination : Londres.

londres-2018-style-immeubles

 

Pourquoi Londres ?

Cet été, ma mère et moi nous sommes offert une escapade londonienne. Une première pour moi, un saut dans le passé pour elle qui y a vécu quelque temps. Le choix de cette destination s’est en quelque sorte imposé à nous. Il nous fallait une ville à découvrir qui soit relativement proche de Paris car nous n’y serions que pour 5 jours. Ensuite, ce sont les tarifs qui ont été déterminants. Après plusieurs semaines à observer les offres de voyages sur ventesprivée.fr, nous en avons trouvé une à un prix intéressant avec un hôtel relativement bien situé. C’est fou le nombre d’offres à un prix attractif mais dont l’hôtel se situe à perpète les oies !

Nous avons déboursé près de 350 euros pour 5 jours et 4 nuits à Londres, transport en Eurostar inclus, dans un hôtel 3 étoiles près de Notting Hill, Kensington Gardens et la station de métro Bayswater.

Londres-2018-gare-st-pancras-kings-cross

Passion Eurostar

C’était mon tout premier voyage en Eurostar (logique vu que je n’étais jamais allée à Londres) et j’ai adoré ! C’est tellement mieux que l’avion. Même s’il y avait la queue, nous avons passé la douane et la sécurité en moins de 30 minutes. L’espace Eurostar est agréable tout comme les sièges du train (même si à l’aller, il faisait un froid de canard). L’autre intérêt de voyager en Eurostar, c’est que l’on peut acheter son Oyster Card directement dans le train et s’éviter une queue interminable à l’arrivée. Inutile de préciser que l’Oyster Card à Londres c’est comme le passe Navigo à Paris : indispensable !!!

Londres-2018-gare-saint-pancras-kings-cross-exterieur

L’hôtel aux 3 étoiles en plastique

Notre hôtel était le Chulan Royale Hotel Hyde Park et pour être très honnête, j’ai connu nettement mieux. J’avoue que je ne m’étais pas trop intéressée au look des chambres. Tout ce qui m’intéressait c’était la localisation.

Londres-2018-hotel-chulan-royale-hyde-park

Heureusement que nous n’avions pas prévu de passer tout notre temps dans la chambre car à deux, nous nous serions vite marchées dessus. La chambre était très petite bien que le plafond soit très, très haut. La salle de bain, je n’en parle même pas ! Seul un hobbit aurait pu y trouver son compte !

En ce qui concerne les services : le ménage n’était pas fait à fond tous les jours et le personnel était à peine aimable ou souriant. Nous avons dû avoir affaire à 4 personnes différentes au cours de notre séjour et il n’y en a qu’un seul qui était serviable, souriant et loquace. En plus, il nous a sauvé d’une grosse araignée orange (oui, oui) logée sur notre très haut plafond. Pour couronner le tout, j’ai oublié mon appareil dentaire dans la chambre et lorsque j’ai téléphoné pour en parler, j’ai bien senti que j’embêtais royalement la personne au bout du fil. Je la soupçonne même de m’avoir dit qu’il n’y avait rien pour ne pas avoir à expédier l’objet en France. Bon… je suis peut-être un peu mauvaise langue sur ce coup !

 

Londres jour par jour

PS : j’ai volontairement passé sous silence tous les restaurants testés durant le séjour. Un article dédié va bientôt être publié ici.

Jour 1

Borough market – Shakespeare’s Globe – la City – Millenium Bridge – Cathédrale Saint-Paul – Tour de Londres – Tower Bridge – Piccadilly Circus de nuit

A peine sortie de l’Eurostar, je suis déjà tout excité à l’idée de découvrir la ville. Et ce, bien que je n’ai dormi que 2 heures la nuit dernière et que je n’ai pas réussi à fermer l’œil durant le voyage. Une chose est sûre, la journée s’annonce longue éprouvante.

Nous arrivons à notre hôtel en quelques minutes. Il est drôlement bien situé et le fait d’arriver en Eurostar nous fait gagner un temps fou et bien évidemment de l’argent aussi. Le quartier fait chic. J’adore l’entrée des immeubles !

Londres-2018-hotel-quartier

Une fois nos bagages déposés, nous nous dirigeons vers l’Est de Londres pour déjeuner. Tout de suite après nous nous lançons dans notre première balade du séjour (et elles seront très nombreuses ^^) à la découverte du coin. Tout est calme et paisible du moins jusqu’à ce qu’on arrive aux alentours du Borough Market. Un monde fou, de la nourriture, des fleurs, des restaurants un peu partout. On circule près de la Tamise. On profite de la vue sur la City jusqu’à ce que l’on tombe sur le célèbre théâtre de Shakespeare, Le Globe, reconstruit à l’identique.

Londres-2018-Borough-market

Londres-2018-shakespeare-globe

Londres-2018-la-city

Après un petit tour sur le Millenium Bridge, nous arrivons à la Cathédrale Saint-Paul. Peut-être avions-nous sous estimé l’importance de cette cathédrale. La queue nous a vite découragé d’en visiter l’intérieur. Du coup nous sommes redescendues voir la Tour de Londres et arpenter le Tower Bridge, le fameux pont aux touches de bleu. Une expérience que les claustrophobes éviteront. Le pont est constamment bondé.

Londres-2018-Tate-modern

Londres-2018-blitz-the-heroes-with-grimy-faces

Londres-2018-cathedrale-st-paul1

Londres-2018-cathedrale-st-paul2

Londres-2018-Tower-bridge2

Londres-2018-vue-tour-de-londres

Londres-2018-Tower-bridge1

Londres-2018-les beaux-buildings

Le restaurant où nous avions prévu de diner le soir-même ne nous a pas accepté car nous n’avions pas de réservation. En marchant à la recherche d’un endroit sympa où diner nous avons fini par découvrir Piccadilly Circus de nuit et croire un instant que nous étions en plein Time Square.

Londres-2018-piccadilly-by-night

 

Jour 2

Balade sur Portobello Road – Museum of Brands and Packagings – V&A Museum – Harrods

Après un petit-déjeuner bien sympathique chez Farm Girl, nous nous sommes baladées sur Portobello Road à la recherche de la maison à la porte de bleue de Hugh Grant dans Coup de Foudre à Notting Hill. Sans succès mais une chouette balade quand même qui nous a conduit au Museum of Brands and Packagings. Une visite pleine de nostalgie qui nous fait faire un saut dans le passé. Cependant, elle reste un peu légère pour 9£ l’entrée. C’est un musée sympa à visiter mais pas indispensable. Le plus intéressant se trouve dans la boutique du musée où j’ai trouvé quelques articles décalés de la marque The School Of Life.

Londres-2018-Portobello-road

Londres-2018-elecric-cinema

Bien que tentées de rentrer faire une petite sieste à l’hôtel, nous nous sommes motivées pour aller visiter le musée Victoria & Albert. Nous n’y avons fait qu’une apparition. Certes la collection qu’il contient est extrêmement variée. On trouve des œuvres de tous les pays, de toutes les époques, tous les types d’art y sont représentés. C’est tellement éclectique que l’on s’y perd. On a l’impression que toutes les pièces du musée sont posées les unes à côté des autres, sans raison précise, juste parce qu’il faut qu’elles soient vues. Certaines ne sont pas mises en valeur avec l’éclairage adéquat, d’autres ne possèdent même pas de légende détaillée.

Londres-2018-Victoria-and-albert-museum6

Londres-2018-Victoria-and-albert-museum5

Mais le pire dans ce musée, c’est l’ambiance. Un monde fou, des enfants qui crient, qui courent dans tous les sens. Mais aussi des gens qui mangent, qui se fichent du lieu… Alors oui, l’après-midi était bien entamé je l’avoue mais tout de même, il y a une certaine tenue à observer. Sans oublier que tous les 10 mètres, tu tombes nez à nez avec une petite urne qui te demande une participation financière afin de soutenir ce musée entièrement gratuit.

Ce que je retiens de cette visite c’est le magnifique édifice et surtout que j’ai enfin pu trouver ma jolie cabine téléphonique rouge ^^.

Londres-2018-Victoria-and-albert-museum4

Londres-2018-Victoria-and-albert-museum2

Londres-2018-Victoria-and-albert-museum3

Londres-2018-cabine-telephonique-rouge-pose

Ce fut aussi l’occasion d’aller flâner chez Harrods. Un passage obligé même si l’on n’a pas envie d’acheter quoi que ce soit de hors de prix. On peut faire du lèche-vitrine, baver devant les sublimes gâteaux, se laisser guider par l’odeur du grill ou, tout simplement s’émerveiller devant l’ambiance égyptienne des escalators.

Londres-2018-Harrods2

Londres-2018-Harrods1

Londres-2018-Harrods-escaliers-egyptiens1

Londres-2018-Harrods-escaliers-egyptiens2

Londres-2018-Harrods-escaliers-egyptiens4

Londres-2018-Harrods-escaliers-egyptiens3

En fin de journée, nous nous sommes offert une balade à travers Kensington Gardens et Hyde Park pour nous rendre au restaurant. L’occasion de voir le Speaker’s Corner où des tas de gens se réunissent afin de débattre sur des sujets divers.

 

Jour 3

Trafalgar Square – National Gallery – Covent Garden – M&M’s World – Apollo Victoria Theatre

On a bien retenu la leçon de veille : les musées, c’est surement mieux le matin. Alors on se pointe à la National Gallery 30 minutes avant l’ouverture. Un laps de temps qui nous permet de photographier Trafalgar Square sous tous les angles et de faire une queue ridiculement petite pour entrer.

Londres-2018-trafalgar-square3

Londres-2018-national-gallery1

Londres-2018-trafalgar-square2

Londres-2018-national-gallery2

Londres-2018-trafalgar-square1

Notre visite de la National Gallery n’avait rien à voir avec celle du V&A de la veille. La collection est impressionnante. Elle contient des tableaux d’artistes européens comme Leonard De Vinci, Titien, Van Gogh, Mathis… mis en valeur avec les bons éclairages, dans un espace sublime dans lequel on peut circuler, respirer, en compagnie d’un public respectueux.

Après cette sortie culturelle, nous sommes prêtes pour une nouvelle balade cette fois-ci dans le quartier agréable et fleuri de Covent Garden qui me fait un peu penser au Marais parisien. Nous nous retrouvons assez rapidement vers Lesceister Square (qui ressemble un peu aux Halles du côté de Beaubourg) et à l’intérieur du fameux M&M’s World. Un piège à touristes sans aucun doute, très prisé des enfants et des amateurs de friandises.

Londres-2018-Covent-Garden1

Londres-2018-Covent-Garden2

Londres-2018-Covent-Garden3

Londres-2018-Covent-Garden4

Pour la soirée, le programme était tout autre. Les affiches de comédies musicales sont foison dans les transports en commun. En France, nous sommes bien plus habitués aux affiches de cinéma qu’à autre chose. J’ai flashé sur une comédie musicale en particulier : Wicked !

Tu dois savoir que j’adore les séries musicales comme Glee ou Empire ainsi que les épisodes musicaux de séries. La plupart sont ratés, mais le meilleur reste celui de Buffy Contre les Vampires : Once More, With Feeling. J’avais déjà entendu parler de Wicked, la comédie musicale sur les sorcières d’Oz, grâce à la série Ugly Betty. Je connaissais déjà quelques chansons et je mourrais d’envie d’assister à une représentation. C’est donc ce que nous avons fait ce soir-là. Bon, comme nous nous y prenions à la dernière minute, ça avait un certain coût (environ 56£ par personne) et il ne restait que très peu de place. Nous étions relativement bien placées et cela valait vraiment le coût.

Londres-2018-Apollo-victoria-theatre

Londres-2018-wicked

Le son, les décors, la performance des acteurs… tout était génial. C’est peut-être ce que j’ai préféré faire à Londres.

Avant ça, nous avions admiré Buckingham Palace de l’extérieur, fait une balade dans Green Park et quelques achats dans une boutique dédiée à la famille royale comme un tablier estampillé Buckingham Palace et une bougie en l’honneur du mariage du Prince Harry et Meghan Markle. On ne me juge pas ! Elle sent trop bon, d’accord !!!

Londres-2018-buckingham-palace3

Londres-2018-buckingham-palace2

Londres-2018-Green-Park

Londres-2018-buckingham-palace-boutique

 

Jour 4

Westminster – London Eye- Croisière sur la Tamise – Oxford Street – Carnaby Street

Nous nous sommes levées très tôt pour aller visiter l’Abbaye de Westminster, les Churchill War Rooms, voir le Parlement et Big Ben. Seulement ce jour-là, il y eu un attentat présumé et tout était bouclé. Nous avons flâner dans St James’s Park un moment. Puis, nous avons contourné tout le secteur via les transports en commun afin de nous rendre au London Eye Pier.

Londres-2018-westminster1

Londres-2018-London-Eye1

Dans notre réservation, nous avions pris une option « croisière sur la Tamise ». Comme l’embarcadère de Westminster était lui-aussi fermé, nous nous sommes rendues à celui du London Eye ou plutôt Coca-Cola London Eye. C’est fou cette manie de vouloir mettre le nom des marques partout… La croisière nous a permis d’avoir une meilleur vue sur les sites culturels que nous avions aperçu plus tôt durant le séjour. Les commentaires étaient drôles et interactifs bien que la ‘croisière’ en elle-même n’avait rien de très folichon. En plus j’étais hyper dégoutée de ne pas pouvoir bien voir Big Ben à cause des travaux.

Londres-2018-London-eye-pier

Londres-2018-London-eye2

Londres-2018-Big-Ben

londres-2018-croisiere-tamise

Londres-2018-shakespeare-globe-tamise

Londres-2018-tamise-tour-de-londres

Londres-2018-tamise-tower-bridge1

Londres-2018-tamise-tower-bridge2

Comme notre programme de la journée avait été complètement chamboulé, nous avons opté pour un après-midi shopping à la place. Mauvaise idée ! Oxford Street l’après-midi c’est invivable !!! Mille fois pire que la rue de Rivoli ou les Champs Elysées à la même heure. Cependant, ça ne m’a pas empêché de faire quelques bonnes affaires. Eh oui, j’ai pu constater que les marques ne respectaient pas la conversion lorsqu’elles mettait un prix en livres et en euros. La preuve avec un pantalon Topshop qui était à 39£ mais également à 52 euros alors que 39£ vaut 43 euros. Même avec les frais supplémentaires à cause de la carte bleue, je n’atteint pas le montant que j’aurais payé en France ou sur Internet. Good News !

Nous avons terminé la journée par une balade (encore) sur Carnaby Street, ses boutiques fleuries et rues lumineuses.

Londres-2018-magasin-Liberty
Liberty

Londres-2018-carnaby-street2

Londres-2018-carnaby-street1

Le cinquième jour nous avons tenté de visiter Westminster. Mais lorsque nous avons vu la queue pour l’abbaye nous avons vite déchanté. Sans oublier le prix qu’il fallait débourser pour entrer. Faut dire qu’on avait déjà pas mal dépensé pour manger durant tout le séjour.

Londres-2018-abbaye-westminster1

Londres-2018-abbaye-westminster2

Londres-2018-abbaye-westminster3

Londres-2018-Parlement3
Le Parlement

Londres-2018-Parlement2

Londres-2018-Parlement1

Londres-2018-Parlement4

Londres-2018-residence-premier-ministre
Le rue du Premier Ministre

Du coup, petite balade, « chasse à l’écureuil », quelques photos, une nouvelle session shopping et retour à la maison. Cinq jours, c’est court et long à la fois. Ça fait du bien d’être chez soi !

Londres-2018-balade-moi

Leave a Reply