Bujo-juillet-cover-aquarelle

Touche d’aquarelle

28 vues

L’aquarelle, le meilleur moyen de ne plus trop se poser de question, de laisser s’exprimer ses sens et son instinct. C’est du moins ma conclusion après avoir réalisé mon setup du mois de juillet.

Le mois de juillet commence mal. Mon bullet journal n’est pas prêt. Pire, je n’a pas la moindre piste pour commencer. Si au mois de Juin mes préoccupations professionnelles m’ont détournées de mon activité artistique préférée, le problème du mois de juillet est tout autre. On dirait que l’échec de Juin m’a échaudé, que je n’ai plus confiance en moi. J’en reviendrais presque aux pseudos setup que je faisais en 2018. Mais je n’ai pas envie de ça. J’ai fait du chemin depuis cette époque. Je me suis challengée avec brio. En particulier en 2021 où j’ai essayé de faire de chaque setup un évènement particulier comme le blooming du mois de mai ou la self-love potion de février. Impossible de retourner en arrière mais impossible d’aller de l’avant tant l’inspiration me manque.

Aquarelle : boosteur de processus créatif

La seule solution que j’ai trouvé c’est de ne pas chercher de thème précis. Je n’arrive pas à dessiner quoi que ce soit, qu’à cela ne tienne, je ne dessinerai pas. J’ai abusé du collage ces derniers mois et j’ai fini par me perdre. Soit, je vais l’utiliser avec parcimonie dorénavant.

Si rien ne m’inspire, certaines couleurs elles, me boostent et me font envie. Le jaune, couleur chaude estivale. Le violet qui se marie si bien au jaune et donne plus de profondeur au rendu final. Je pars avec ces deux couleurs en tête sans avoir la moindre idée du rendu final. Je ne fais pas de brouillon, j’avance à l’instinct et c’est grisant. Je sors ma palette d’aquarelles reçue à Noël et commence le mélange de l’eau et de la matière. C’est récréatif, enfantin, facile, plaisant. Je laisse tomber le dessin, je crois bien qu’il me fait peur à nouveau et je me concentre sur les points de mon bullet journal et les formes qui peuvent en découler.

Petit à petit je me dérouille, l’inspiration apparaît quelques instants, le rendu devient esthétique. Le jaune et le violet, ainsi que leurs nuances de rose et d’orange qui en découlent, me donnent du baume au cœur. Je suis boostée pour la suite.

En juillet l’objectif n’était pas finalement pas de faire un setup exceptionnel mais plus de me recentrer et de reconnecter avec ma fibre artistique.

Pari réussi !

29 ans | Paris | Professionnelle de la food et de la communication | Lifestyle Blogger |
"Today, be the badgass girl you were too lazy to be yesterday"

Laisse un commentaire

Your email address will not be published.