Loading
back to basics

All I need is…basics

Après avoir vidé mon dressing, je me suis mise à éprouver une multitude de sentiments. D’abord, je me suis sentie bête. J’ai vu tous ces vêtements qui portaient toujours l’étiquette du magasin, ceux que je ne me souvenais même pas avoir acheté et que je trouvais franchement moches. Ensuite, je me suis sentie libérée. J’avais enfin de la place dans mes placards et j’ai réalisé que je n’avais pas besoin d‘autant de vêtements puisque que je porte toujours les mêmes. Puis, l’envie de nouveauté s’est réveillée. J’avais envie de shopper de nouvelles pièces, de changer de look. Ma première réaction fut de refréner cette envie. Après tout, je n’avais réellement besoin de rien et surtout, je n’avais aucune envie de troubler cette sérénité provoquée par le vide que j’avais trouvée, ni de retomber dans la spirale de l’achat compulsif/compensatoire. J’avais peur de me retrouver ensevelie, étouffée par une multitudes de vêtements sans intérêt.

Des basics pour shopper intelligemment

Le meilleur remède à cette situation c’est selon moi d’acheter mieux, de réfléchir d’avantage et de jeter son dévolu sur les basics dont on a besoin tout au long de l’année.

Quand je pense « basic », je pense à un vêtement qui va avec tout et que l’on peut porter quels que soient le temps et l’occasion. Ou encore une pièce qui revient et prouve à chaque saison sa nécessité.

Trench, cuir, coupe midi et coloris neutres

Le trench est roi dans la catégorie des basics. Indispensable entre deux saisons. Il match que l’on porte une robe ou un pantalon, du noir ou bien du blue jean. Le poids des années n’a aucune emprise sur lui, le trench revient sans cesse, chaque année.

La (fausse) veste en cuir est de son côté très pratique du début de l’automne à la fin du printemps, avec une robe légère comme un gros pull.

Pour les robes, c’est la même chose, elles doivent aussi bien pouvoir se porter avec des collants l’hiver, que jambes nues l’été pour appartenir à la catégorie des basics. La coupe midi est selon moi la plus propice à cela. Ça tombe bien c’est ma préférée, comme tu as dû le constater dans cette sélection.

Choisir ses basics

J’ai l’impression que la meilleure façon d’avoir un dressing épuré est de posséder des pièces toutes saisons, des matières classiques et des coloris neutres. Voici mes conseils à ce sujet :

  • Privilégier le noir, le blanc, le gris, le beige et les couleurs qui nous vont au teint. En ce qui me concerne, je dirais le rouge, le vert, le jaune et certains bleus.
  • Ne pas trop favoriser les blouses et les chemines au détriment des petits hauts, comme les t-shirts et les marcels, dont on a toujours besoin.
  • Réserver le cuir aux sacs et aux vestes.
  • Eviter le satin sauf s’il est d’une couleur relativement passe-partout.
  • Idem pour le tweed. J’adore mon ensemble Topshop très Clueless mais c’est vrai qu’une fois l’hiver passé, je peux le ranger pour un bon moment.

Je n’ai jamais été très branchée imprimés mais il m’arrivait parfois d’acheter des pièces de ce type. Maintenant, j’ai l’impression que l’on se lasse plus rapidement de ces vêtements-là que de ceux aux couleurs unies. La seule exception reste pour moi le motif léopard originel. Il revient tout le temps et donne une touche plus sophistiquée à un look.

Comment se focaliser sur l’essentiel ?

Cette nouvelle résolution mode semblait de prime abord difficile à tenir. Pourtant, j’ai fait beaucoup d’achats depuis que j’ai vidé mon dressing mais aucun ne concernait la mode. Maintenant, je réfléchis d’avantage lorsque je flashe sur une pièce. Est-ce que je peux la porter pour travailler ? Est-ce que je peux l’adapter à la météo ? Ai-je d’autres pièces qui vont avec ? Est-ce que je la porterais à nouveau quand l’effet de mode (ou l’attrait de la nouveauté) sera passé ?

Avant, j’étais fascinée par la beauté d’une certaine pièce. Je ne pensais pas aux occasions concrètes de la porter, je voulais seulement l’acquérir. Désormais, je suis toujours aussi fascinée mais je me contente parfois d’admirer de loin ma pièce coup de cœur sans forcément avoir besoin de la posséder.

Je pourrais encore t’expliquer longtemps ce qu’est un basic mais je pense que tu as saisi l’idée. Néanmoins, comme les images sont toujours plus parlantes, voici les quelques pièces que j’ai sélectionnées.

Leave a Reply