Loading

#BeautyChallenge

Je pense que l’on cherche tous à être au top. Il ne s’agit pas forcément d’une quête de perfection mais plus de la recherche du bien-être extérieur et intérieur puisque ‘la forme, c’est le fond qui remonte à la surface‘ comme l’a dit Victor Hugo. Dans notre société, être au top signifie souvent se « caler » sur des personnalités de la mode : mannequins, agents, rédactrices, blogueuses, photographes… Ces personnes qui font et défont les tendances. Il fallait donc une « Bible » ! Un livre de référence pour tout recommencer à zéro, retaper les fondations et s’élever tel un magnifique building. Oui, bon, je n’ai pas trop d’inspiration aujourd’hui. Ça arrive ! Même si ma métaphore laisse à désirer, je pense que l’on a saisi l’idée : s’inspirer, prendre exemple, écouter les conseils… C’est là que le #BeautyChallenge entre en jeu.

BeautyChallenge un beau livre

Le #BeautyChallenge est donc, comme son nom l’indique : un défi proposé par Christel Vatasso, directrice d’agence de mannequins, et Pascal Loperena, photographe de mode, tous deux directeurs artistiques ; celui de devenir celle que l’on souhaite véritablement être en 21 jours. 21 jours soit 21 chapitres traitant un problème à la fois, fournissant quelques pistes, quelques solutions.

Au programme : sources d’inspiration, dressing épuré et soigné, une belle peau, des cheveux en pleine forme, maquillage en 10 minutes chrono, mais aussi parfum, shopping, stylisme, environnement et même selfie !

BeautyChallenge jour 5

Un bouquin élitiste

Au fur et à mesure de la lecture, j’avais l’impression que quelqu’un me chuchotait à l’oreille : « toi qui ne fait pas partie du club, toi dont le premier job n’était pas assistance chez Vogue ou dans un bureau de presse, toi qui n’est ni une mannequin ni une it-girl, on va te livrer quelques astuces ». C’est plaisant et dérangeant à la fois. Plaisant, car découvrir certains « secrets d’alcôve » a ce je-ne-sais-quoi d’excitant et d’enrichissant. Dérangeant, car d’une certaine manière on te signale que tu fais partie du peuple. Ceci notamment grâce aux marques citées, à 90% luxueuses et un peu onéreuses, mais aussi au travers des interviews d’expertes que l’on retrouve à la fin de chaque chapitre.

BeautyChallenge avis d'experte 1

Je me suis sentie en décalage. Puis, je vais le dire carrément, elles dégoulinent toutes de bons sentiments du style : « faut croire en soi pour y arriver », « tout est possible » ce qui est mignon, sympa à entendre une ou deux fois mais au bout d’un moment c’est fatiguant. Certaines avaient un réseau, un patrimoine, pour leur venir en aide, d’autres ont gagné à la loterie génétique, au final il en reste très peu qui se sont faites toutes seules… Non pas que je sois défaitiste, mais je pense seulement qu’il faut être réaliste, savoir que pour certains rêves, il y a beaucoup d’aspirants et très peu d’élus, que parfois, y croire, le vouloir, travailler pour, ce n’est pas suffisant.

BeautyChallenge avis d'experte 2

Back to basics ?

Je me souviens de la Summer School que j’ai suivi à l’Institut Français de la Mode, il y a bien longtemps. Je m’étais pointée le jour J, un peu au culot car je n’étais pas inscrite, et j’ai regardé toutes ces filles autour de moi : toutes des copies conformes. En lisant les passages sur les basiques (hyper nombreux soit dit en passant) et les avis d’expertes, c’est cette image qui m’est revenue en mémoire. Au final, la métaphore sur les buildings au début de l’article n’était pas si mal choisie.

BeautyChallenge thème street style

Pourtant je l’aime

Malgré ces sentiments dérangeants j’ai poursuivi ma lecture, car il y avait du vrai là-dedans, et je n’en ai pas été déçue. L’aspect pédagogique prend davantage d’ampleur. On nous donne des informations sur les différents types de chaussures, de sacs, de pantalons, d’accessoires mais aussi sur l’analyse des parfums ou encore l’arrivée du street wear et comment l’adopter. On y trouve aussi de nombreuses astuces make up, coiffure et soin de la peau. J’aime le côté : « je t’apprends des choses, mais je te laisse la libre appréciation de ces informations pour te forger toi-même un goût, une opinion, un style ». En plus certaines paroles d’expertes divergent des conseils donnés par les auteurs ce qui crée une certaine neutralité, un équilibre.

BeautyChallenge conseils beauté

J’avoue ne pas avoir suivi le Beauty Challenge ni les call to action qu’il comporte. Je suis vilaine !! C’est juste que sur le moment, trier mon dressing ne faisait pas partie de mes priorités, que poster des photos qui n’iraient pas forcément avec mon feed Instagram (oui, je suis comme ça) ne me tentait pas trop ou que je ne ressentais pas le besoin de me choisir des idoles. J’ai aimé ce livre, pour ses infos et ses conseils niveau style.

BeautyChallenge thème parfum

De plus il est très beau. Le design, les polices, les photographies, l’agencement, tout est élégant et harmonieux. Je le recommande, je dirais même qu’il faut le garder comme livre de chevet et se replonger dans certains chapitres si l’on est en proie au doute, à un #fashiondilemma. La mode, le bien-être, c’est comme un régime ou le sport, parfois on a besoin d’un cadre, de clés, d’un environnement structuré pour atteindre ses objectifs ou ses rêves.

BeautyChallenge 4ème de couverture

 

C.VATASSO, P.LOPERENA, 21 jours pour être au top, Flammarion, Paris, 2016

2 comments

Leave a Reply