Loading

English breakfast, tea time, chia pudding… mes nouvelles bonnes adresses de Londres

La première fois que je suis allée à Londres, les bonnes adresses ont rythmé le séjour. A dire vrai, je suis bien plus excitée à l’idée de franchir les portes d’un nouveau restaurant qui me fait saliver sur Instagram, qu’à la perspective d’arpenter les grandes allées d’un musée. Chacun sa passion. Comme en plus, la dernière fois nous avions fait les sites culturels, les bonnes adresses étaient, une fois n’est pas coutume, au centre de notre séjour.

J’avais donc une liste préétablie immortalisée sur ma carte Mapstr. Bien sûr, il faut parfois faire des choix, se montrer raisonnable et prendre en compte le fait que son estomac n’est pas extensible à l’infini. Si la fois dernière, j’ai eu suffisamment de matière pour écrire deux articles, l’un sur les bonnes et l’autre sur les mauvaises adresses, cette fois un seul suffira. Je vais mettre un terme au suspense dès maintenant, toutes les adresses qui suivent sont de bonnes adresses. Il n’y en a qu’une où le service laissait clairement à désirer mais où l’assiette a considérablement relevé la barre.

PS : tu peux retrouver toutes les adresses sur ma carte Mapstr 😉

Petit-dej complet chez Half Cup

A peine sorties de la gare, nous nous sommes rendues à pieds à Half Cup. Sur les coups de 11h, la salle est comble. Cependant, en quelques minutes nous sommes attablées. Le service est agréable, rapide et même si la salle est petite, nous ne sommes pas les uns sur les autres pour autant. Côté plats, difficile de faire un choix. J’étais à deux doigts de prendre le pain perdu cependant il s’est avéré qu’il y avait de la cannelle dans la recette… Nous avons donc opté pour deux English Breakfasts, l’un veggie, l’autre classique. L’English Breakfast c’est quand même une sacrée révélation. Equilibré, copieux, bien chaud… On ne pouvait pas rêver mieux pour commencer notre séjour.

londres-half-cup-repas

Le petit plus de l’endroit, ce sont les boissons chaudes colorées. Ma passion ! Nous avons pris un matcha et un betteroot latte avec des pétales de roses en guise de décoration. Délicieux ! Il y avait également un Purple latte à la carte mais j’avais peur de ne pas être séduite par les épices chaï (cf. mon aversion pour la cannelle évoquée plus tôt).

Pause goûter chez Peggy Porschen

Impossible d’aller à Londres sans passer par Peggy Porschen. J’étais hyper curieuse de découvrir de mes propres yeux leur décoration hivernale. Bon, elle n’était pas aussi séduisante que la décoration automnale ou la décoration estivale de la dernière fois. Mais j’adore ces lieux qui s’adaptent aux saisons, aux festivités et qui déploient tant de moyens et d’énergie pour le faire. La décoration extérieure change, comme les gâteaux et les sablés sur la carte.

londres-peggy-porschen-decoration-hiver3

Comme toujours, j’avais envie de commander toute la carte pour pouvoir tout tester. Petits conseil, toujours se concentrer sur les cupcakes. Nous avons testé un cupcake popcorn et caramel beurre salé, le chocolat heaven et le red velvet. La seule déception : le velvet cake qui, malheureusement, contenait des épices.

londres-peggy-porschen-red-velvet

A part ça, on est toujours bien accueillies chez Peggy Porschen et on sirote son chocolat chaud paisiblement. En particulier en dehors des vacances scolaires, je l’avoue.

Diner tardif chez Tandoor Chop House

La dernière fois, nous avions voulu tester un restaurant indien en vogue. Malheureusement nous avions été éconduites car nous n’avions pas de réservation. Cette fois-ci, nous avons retenté l’expérience avec un autre restaurant indien qui est miraculeusement apparu sur mon feed Instagram : Tandoor Chop House. En plus, il se trouvait à deux pas du théâtre où nous avons assisté à la représentation de Waitress. Le destin ! J’ai donc fait une réservation sur Internet. Malheureusement, nous avons eu beaucoup de retard car la représentation s’est finie plus tard que prévue. Mais l’équipe nous a quand même attendu et servi bien qu’officiellement le restaurant soit fermé. Du coup, nous avons eu très peu de temps pour nous pencher sur la carte. Nous avons fait notre choix en nous basant sur les recommandations de notre serveuse, Nina.

Nous avons pris un tandoori chicken, un amritsari lamb chops accompagnés de nimbu masala fries, d’un butter naan et d’un butter chicken naan. Honnêtement, mieux vaut prendre un butter naan qu’un butter chicken naan, mais ce n’est que mon avis. Ensuite, j’ai été complètement séduite par l’agneau même si je ne suis pas branchée plats épicés. C’était tendre et savoureux. Un délice !

londres-tandoor-chop-house-tandoori-chicken

Comme il était tard, impossible de commander un naan au chocolat pour finir le repas. Ce n’est que partie remise, crois-moi ! Nous nous sommes donc rabattues sur un dessert non identifié : un kulfi. C’est une sorte de cône glacé goût vanille ou yaourt nature accompagné de sauce caramel et de pistache. Pas mémorable mais très intriguant et parfait pour finir le repas sur une note sucrée.

Petit-déjeuner façon working girl chez Hubbard and Bell

Un petit dej branchouille. Ça peut paraître péjoratif mais c’est un peu ainsi que je l’ai perçu. Sans doute à cause du cadre. Nous sommes au rez-de-chaussée du célèbre Hoxton Hotel, les clients sont majoritairement des locaux qui bossent sur leurs ordi ou font des rendez-vous d’affaires. La musique est plutôt vive et rythmée. Le cadre est soigné et chaleureux. Les nanas de chez Bash ont pris leurs quartiers et organisent la soirée de lancement de leur nouveau sac, Teddy. Donc oui, « branchouille » ça me paraît adéquat. Mais, dans ma bouche, ce n’est pas pour autant péjoratif. Il est vrai que les serveurs d’Hubbard & Bell sont un peu affairés et qu’on a peiné à capter leur attention. Si bien que c’est finalement l’hôtesse qui s’est occupée de nous. Qu’importe !

Nous avons vraiment adoré notre repas : un nouvel English Breakfast, des œufs Bénédicte, un jus pressé et un superbe chia pudding. Oui, le truc noir sur la photo, c’est un chia pudding au charbon actif agrémenté de grenade, de mures et de pollen. Oui, du pollen. Ça semble étrange, d’ailleurs ça l’est mais cela n’en reste pas moins délicieux. Une superbe expérience. Les seules déceptions du repas furent le pain noir à la bière de l’English Breakfast et le raw chocolat chaud. Impossible de dire si le problème portait sur le cacao cru ou bien sur le lait de noisette mais je n’ai pas pu le boire.

londres-hubbard-and-bell-breakfast

 

Tea Time at Dalloway Terrace

S’il n’y a qu’une seule adresse que tu dois faire pendant ton séjour à Londres, c’est celle-ci. Après une session shopping sur Oxford Street, tu te diriges vers Dalloway Terrace. D’abord, tu t’émerveilles en découvrant sa décoration saisonnière, ensuite tu t’installes confortablement et tu profites de ce moment hors du temps.

londres-tea-time-and-champagne-dalloway-terrace

La dernière fois, nous n’avions pas pris le temps de faire un tea time. Cette fois-ci, j’ai fait la réservation à l’avance. Tu t’en doutes, cela a un coût ! Mais je ne regrette absolument pas les 50 livres par personne investies.

Notre serveur Federico, s’est montré très serviable et avenant. Il nous a décrit le contenu du tea time, s’est assuré que nous ne manquions de rien et a même proposé de nous resservir des scones. Ce qui est compris dans le forfait tea time mais on ne s’en doute pas.

Je pensais, au départ, siroter mon verre de champagne et laisser mon thé refroidir sans trop m’en préoccuper. Le thé, ça n’a jamais été mon truc. Mais j’ai goûté le thé blanc et ce fut une belle découverte. En ce qui concerne les pâtisseries, manque de bol, le menu hivernal contenait beaucoup de cannelle. Il fallait s’en douter. J’ai donc davantage apprécié le plateau visuellement que gustativement.

J’y retournerai inévitablement pour le tea time mais également pour tester leur fondue qui m’a fait de l’œil en passant.

Les big big cookies de chez Crème

L’an dernier, je t’ai parlé d’un super diner chez N.A.C Mayfair. Plus tôt dans l’année, ils ont ouvert une boutique de cookies qui fut tout de suite un succès. En même temps, difficile de résister à l’envie de tester ces énormes cookies moelleux aux pépites dégoulinantes.

londres-creme-cookies-shop

Bonne nouvelle ! Les cookies sont aussi beaux que bons. Sauf peut-être ceux au chocolat blancs et miso. Ceux aux pépites de chocolat sont très bons mais mes préférés sont incontestablement les doubles chocolats. Je les pensais écoeurants mais, comme ils contiennent moins d’amandes que les autres, c’est plus agréable. Avec un yaourt ou un bon verre de lait, nous sommes sur le meilleur des goûters régressifs.

En plus d’avoir de délicieux produits, ils ont également de superbes packagings. On dira ce qu’on voudra, l’emballage compte tout autant que ce qui se cache à l’intérieur.

Circolo Popolare ou l’heure de la réconciliation

Tu as sans doute lu mon article sur ma déception après mon passage dans l’un des restaurants parisiens du groupe Big Mamma. Rien ne laissais présager qu’en allant à Londres, j’allais retenter l’expérience avec ce groupe. Ni que leur restaurant Circolo Popolare allait se retrouver dans la liste de mes bonnes adresses à Londres. 

Comme dans tous les Big Mamma, le cadre est fou. Les lumières, les couleurs, les bouteilles, le sol, les tables, la vaisselle et ici, la végétation. Tout est fait pour que tu passes plus de temps la tête en l’air que le nez dans ton assiette. Pourtant, ce qui se passe dans l’assiette n’est pas mal non plus.

londres-circolo-big-mamma-brunch

londres-circolo-big-mamma-fluffy-pancakes

Nous avons commandé un avocado toast avec un supplément de mozzarella un peu fondante qui était parfait. On sous-estime trop souvent la complexité qui se cache derrière la création d’un bon avocado toast. Les pancakes quant à eux était hyper fluffy, pas trop secs et j’ai adoré les bananes légèrement caramélisées avec du sucre roux. Le matcha latte quant à lui n’avait peut-être pas de latte art mais ça ne m’a pas empêché de le savourer.

Pour couronner le tout, le service était parfait. Sans doute parce que c’était le matin, que les clients étaient peu nombreux comparé à l’équipe en salle… Ou peut-être que l’univers s’était passé le mot pour me faire revenir sur mes « préjugés » et me démontrer que j’avais tort ? Bref, peu importe ! Tout s’est très bien déroulé. Au point que je me dis que j’ai probablement été un peu trop radicale et qu’il faudrait que je me fasse un autre avis sur les adresses parisiennes de Big Mamma, pourquoi pas le fameux BigLove Caffe.

Pause vitaminée chez Joe and the Juice

Une pause impromptue. Nous passions dans le quartier quand j’ai été intriguée par cet endroit, la vitrine, la pancarte et la musique qui s’en dégageait. Ambiance boîte de nuit avec des smoothies et des plats healthy au menu. On commande au comptoir et on attend qu’on l’on crie son nom. Cela indique que la commande est prête. Là encore, beaucoup de freelance dans l’assemblée concentrés sur leur ordis. Les cocktails sont bons (mais pas exceptionnels), les gens sont là pour le wifi, le cadre, le design, se poser, travailler. Joe and the juice est une sorte de Starbuck’s nouvelle génération avec des pailles en carton. La métaphore est parfaite car si nous n’avions jamais rentrée l’enseigne jusqu’ici, dès que nous l’avions testé, nous la trouvions alors à tous les coins de rues.

Les big big doughnuts de Doughnut Time

Doughnut Time était la déception de mon premier séjour. Impossibilité de commander, puis impossibilité de payer en espèces sans oublier cette nuée d’abeilles… Au final, j’étais restée sur ma faim. Faut croire que ne deviens moins butée avec les années. J’ai quand même voulu retenter le coup. Franchement, j’aurais vraiment loupé quelque chose si j’avais campé sur mes positions.

Londres-doughnut-time-bonne-adresse

Ces doughnuts sont de loin les plus gros et les plus délicieux que j’ai jamais mangé. Attention : je ne crache pas sur les doughnuts de Boneshaker, je les aime aussi. Mais ceux de doughnuts time occupent désormais une place particulière dans la mémoire de mon estomac. Super gros, super savoureux et surtout, pas trop sucrés. Je n’ai qu’une hâte, retourner à Londres et tester toutes les autres recettes à la carte.

Vive le grilled cheese d’Abuelo

C’est chez Abuelo que nous avons pris notre dernier repas. Je casse le suspense tout de suite, ce n’est pas mon adresse préférée de la liste. L’endroit est beaucoup trop étroit, de quoi devenir claustrophobe. La table commune est bien trop large. On a un peu l’impression que les toilettes sont dans la salle. Bref, le cadre n’est pas propice à un repas sympa, je trouve. Ensuite, le service est carrément nul, que ce soit pour nous ou pour nos voisins de table. Les serveuses sont carrément à côté de leurs pompes en terme de qualité de service. Côté cuisine, c’est un peu la même chose. Nous avons attendu nos plats vraiment trop longtemps compte tenu du manque d’affluence (il était près de 15h) et nous n’étions pas les seules. En observant un peu, nous avons pu constaté que l’un des membres de la cuisine était tranquillement installé et discutait laissant les autres prendre en charge les nouvelles commandes. D’ailleurs, l’ambiance au sein des équipes n’était pas très rose. Même avec mon anglais bancal, je m’en suis rendue compte.

londres-abuelo-devanture

Heureusement, les grilled cheese était délicieux et valait l’attente occasionnée. Le matcha était de bonne qualité et bien préparé. Cependant, pas sûr que je remette les pieds dans l’établissement…

Passage éclair chez Farm Girl

Il était indispensable de visiter à nouveau cette adresse qui m‘avait tellement plu la fois précédente. Bon, ce n’était pas exactement la même adresse. Nous étions à Notthing Hill la première fois et là, nous avons visité le corner de Carnaby Street situé au premier étage d’un immeuble qui accueille des cours de pilates, un magasin de leggings et un salon de coiffure. C’est vraiment ce que j’adore à Londres, l’association d’univers différents dans un seul et même endroit.

londres-farm-girl-butterfly-matcha-latte

Cette fois, pas de repas complet. Il s’agissait plus de reprendre des forces et de se poser quelques minutes. Nous avons donc opté pour un jus pressé, un café latte, un blue matcha latte et un mini croissant à la framboise. Cette petite chose est une tuerie.

Et dire qu’il faille aller à Londres pour trouver toutes ces bonnes adresses … J

Leave a Reply