acne-remede-produits-soins-huiles-essentielles-une

Acné: le miracle de l’amande douce et de l’arbre à thé

639 vues

Je pensais mes déboires avec l’acné terminés ! Mais c’est alors que j’aperçu, fin janvier, des comédons plutôt récalcitrants au niveau de mon front. Je dis « récalcitrants » car depuis que j’ai suivi un traitement à l’isotrétinoïne je n’avais quasiment plus de boutons, ceux qui réussissaient à apparaître étaient très petits, pas plus de 2 millimètres, et disparaissaient sous 3 jours. Du jamais vu jusqu’ici.

Comment ruiner sa peau en moins d’un mois

Face à ces quelques durs à cuire qui squattaient mon front j’étais un peu désemparée. Alors j’ai fait quelque chose que l’on ne doit jamais faire : utiliser un produit que j’avais en stock sans consulter ma dermato. Je sais, c’est stupide. Mais la peur que mon acné sévère ne fasse son grand retour était trop forte. Au début, j’utilisais cette crème de la famille des corticoïdes uniquement sur lesdits comédons. Cela fonctionnait si bien que je me suis dit : « Hé, mais pourquoi ne pas en appliquer sur l’ensemble de mon visage ? C’est bien mieux que ma crème habituelle. Ce produit est une tuerie ! ». A cet instant, je ne savais pas à quel point ce mot était juste.

Après plusieurs utilisations étalées sur 2 ou 3 semaines, j’ai vu ma peau « vieillir ». Elle faisait vraiment fripée. Puis de nombreux boutons sont apparus. Bien plus nombreux que ceux qui avaient mis le feu aux poudres.

J’ai des boutons, qu’est-ce que je fais ?

Ma première réaction a été de me dire que je payais mes excès des fêtes. Faut dire que j’avais complètement lâché les freins côté sport depuis mi-novembre et dès le début du mois de décembre en ce qui concerne la nourriture. Faut bien se faire un peu plaisir. Même si j’avais repris une bonne alimentation et les séances de sport en janvier, j’avais peut-être trop abusé. Comme mon métabolisme est plutôt lent, il était fort probable que je n’en paie les conséquences que maintenant.

Réflexe n°1 :

  • Eliminer les sucres superflus, c’est à dire les céréales que j’adore les Extra et les Special K ainsi que ces délicieux petits gâteaux Belvita ;
  • Oublier le gluten, le plus difficile pour moi qui adore le pain de mie complet et un morceau de baguette de temps en temps ;
  • Ne manger que du chocolat noir à plus de 70% de cacao, là encore ce fut très difficile ;
  • Dire adieu aux produits laitiers, bien que je n’en consomme pas beaucoup, les éliminer totalement fut un calvaire ;

A côté de ça j’ai consommé des bananes, des pommes, des légumes, un peu de viande et beaucoup de poisson, j’ai aussi repris mon jus de citron tiède le matin. Les premiers jours ont été compliqués. J’étais affamée. Puis je m’y suis plus ou moins faite. Seulement ma peau ne s’arrangeait pas, ça allait même pire. Et mon alimentation n’était probablement pas en cause car mon taux de sucre et de cholestérol n’avait jamais été aussi bas (prise de sang à l’appui).

Docteur Internet

Malheureusement prendre rendez-vous avec un médecin en plein mois de février relève du parcours du combattant. C’est complet jusqu’en avril, ça pars en vacances, ce n’est pas une urgence engageant mon pronostic vital… Donc j’ai fait mon diagnostic moi-même en partant de mes symptômes les plus évidents :

  • Acné fulgurante
  • Rougeurs
  • Inflammations
  • Petit boutons

Recherches sur le Net, bonne ou mauvaise idée ?

J’ai commencé par le traitement à l’isotrétinoine, ma dermatologue m’avait prévenu qu’il y avait une possibilité de récidive. Il fallait que je voie ce que les gens qui ont vécu l’expérience disaient à ce sujet. J’ai lu les témoignages d’anciens patients sur des forums. Une chance que je n’ai pas eu cette idée avant de suivre le traitement. Les témoignages sont encore plus flippant que la brochure d’information. Chaque cas est plus horrible que le précédent. Mais cette lecture m’a « appris » qu’il y avait un taux de récidive de 5%. Une fille ayant suivi le traitement pendant 10 mois (à peu près comme moi) a vu son acné sévère revenir de plus belle après 9 mois d’arrêt (un peu comme moi). Je devais faire partie des 5 %.

Affiner le diagnostic

Mais non, je n’étais pas en train de faire une poussée d’acné. C’était forcément autre chose. Mon dos et ma poitrine étaient intacts. J’avais des boutons sur le front à des endroits qui n’en ont jamais d’ordinaire. Ceux-ci étaient très petits, très inflammés, certains étaient même blancs, alors que j’étais une habituée des bouton énormes qui ressemblent à des bosses #glamour. D’ailleurs ma peau n’avait jamais été aussi peu grasse (voire limite sèche) qu’en ce moment. Pas d’excès de sébum, pas de bouffées de chaleur comme lors de mes poussées précédentes. Et mes cheveux n’avaient jamais été en aussi bonne santé. Ma peau, quant à elle, était de plus en plus rouge et douloureuse au point d’avoir du mal à lever mes sourcils et à trouver le sommeil. C’était autre chose.

Les effets négatifs de la cortisone

On trouve des tas de chose sur Internet. Parfois, lorsque l’on a des tendances hypocondriaques comme moi, on se pense très vite porteur de tout un tas de pathologies. J’ai cru un moment que j’avais la maladie de Cron. Il est vrai que quelque chose ne va pas avec mon intestin et qu’il faut que j’aille consulter à ce sujet, mais ça ne pouvait pas être ça. En plus, avec la maladie de Cron, il n’est pas vraiment question d’acné, mais plus de plaques, de douleurs à l’estomac, de diarrhées et de constipation. En éliminant tous les produits potentiellement suspects aussi brutalement et drastiquement j’aurais dû voir une amélioration.

Alors j’ai orienté mes recherches autour de la crème dont je parlais au début, la Diprosone. Ma dermatologue me l’avait prescrite pour mon dos et les éventuels gros boutons sur mon visage bien avant mon traitement à l’isothétinoïne. Mais je précise qu’elle n’était pas périmée.

 

Invasion d’acariens

Or, il se trouve que les médicaments à base de cortisone ont la fâcheuse tendance à engendrer des effets secondaires lorsqu’ils sont arrêtés comme l’apparition de boutons. En fait, la crème est tellement forte qu’elle fragilise la peau (d’où l’effet vieillesse et cette sensation de brûlure constante) et peut affoler les glandes sébacées. Cette fragilité accroît la possibilité de choper une bactérie ou que des acariens naturellement présents sur la peau et les cheveux se multiplient et en viennent à poser un problème.

On parle de démodex :

« Genre d’acariens de la famille des Demodicidae. Certaines espèces font naturellement partie de la microflore de la peau humaine ou vivent associées aux cheveux, cils, sourcils. Il regroupe des acariens minuscules, très communs sur la peau des mammifères, dont il est encore difficile de dire s’ils sont des parasites ou des symbiotes (contribuant à nettoyer la peau, notamment du sébum) qui dans certaines conditions peuvent pulluler, souvent sans symptômes, et pouvant parfois jouer un rôle dans certaines pathologies dermatologiques. Ils vivent dans ou à proximité des follicules pileux des mammifères. », Wikipédia.

Solutions

C’est une sorte d’infection entraînant dans la plupart des cas de nombreux petits boutons de moins de 5 millimètres, de grosses rougeurs, une irritation des yeux, la chute des cheveux… Je n’ai pas tous les symptômes mais cela me semble probant. Seulement, il est écrit qu’il faut traiter par médicaments et crèmes prescrits par ordonnance uniquement. Comme je l’ai dit plus haut, il n’y avait pas de médecin disponible. En cherchant davantage j’ai découvert des astuces pour éliminer ce surplus d’acariens soi-même :

  • changer ses taies d’oreillers,
  • nettoyer minutieusement ses pinceaux à maquillage et sa brosse à cheveux,
  • éviter tous les produits contenant de l’alcool,
  • pas de boissons chaudes

et, le meilleur des conseils : faire des masques d’huile d’amande douce et d’huile essentielle d’arbre à thé.

combo-contre-acne-huiles

 

Amande douce + arbre à thé = adieu l’acné

Et là, miracle ! Après cinq jours à me laver le visage, à mettre des crèmes traitantes, des lotions, des masques, la situation semblait à peine évoluer positivement. Mais une demi-journée avec ce masque sur le visage a suffi pour engendrer un changement immédiat. Beaucoup moins de rougeurs, le relief de ma chaine de montagne avait diminué, mon front beaucoup était moins douloureux, je retrouvais davantage de mobilité dans mes sourcils.

acne-remede-produits-soins-amande-douce

J’ai continué pendant environ 3 jours. Je me lavais le visage le matin avec une mousse nettoyante, j’appliquais ma lotion maison. Je la préparais dans un flacon prévu à cet effet et j’y mettais plus d’amande douce que d’arbre à thé. Environ 20ml d’huile d’amande douce et 10-15ml d’huile essentielle d’arbre à thé. Le midi je passais un coton d’eau micellaire puis j’appliquais la lotion. Le soir, j’utilisais un exfoliant doux puis la lotion pour la nuit.

Les résultats

Après 3 jours

Mes joues ont été épargnées dans cette affaire, comme souvent d’ailleurs. Mon nez et mon menton ont meilleure mine. Mon front lui n’a pas cette chance. La peau a été brûlée, on perçoit une fine pellicule de peau morte. Et maquillée, ça se voit encore plus. Les boutons sont plus petits mais l’état de la peau n’est pas vraiment du meilleur effet. Les bases de maquillage que j’utilise d’habitude n’aidaient pas alors j’ai décidé de mettre une très fine couche de ma lotion si bien qu’en me démaquillant, je voyais quelques progrès.

Les soins complémentaires

Au bout de 5 jours d’application de mon petit remède, j’ai utilisé un peeling Caudalie (qui n’a pas eu beaucoup d’effet) et j’ai passé une nuit avec la peau nue. Cela m’a permis de me rendre compte que ma peau était vraiment très sèche. Même pas un peu huileuse le matin. Du coup j’ai commencé à appliquer une crème hydratante légère pour peaux sensibles à hyper sensibles, Tolérance d’Avène.

acne-remede-produits-soins-peeling-caudalie

Les boutons sont maintenant minuscules, il y a pas mal de peaux mortes mais surtout de nombreuses tâches. D’ailleurs mes joues semblent elles-aussi faire de petits boutons et quelques tâches. Du coup j’ai arrêté l’arbre à thé et l’amande douce sur le bas de mon visage. Je les ai remplacé par la crème Boréade LP Soin Complet Anti-Imperfections de Noviderm. Je l’ai déjà utilisé durant mon traitement à l’isotrétinoïne. Elle traite parfaitement les boutons et surtout les tâches.

acne-remede-produits-soins-creme-boreade-noviderm

Les 5 jours suivants j’ai procédé de cette façon :

  • Arbre à thé et amande douce sur mon front le soir et la journée si je ne me maquille pas,
  • Si je me maquille, j’applique avant la crème Tolérance d’Avène,
  • La crème Boréade sur les joues, le nez et le menton, le soir

Tout en continuant à me nettoyer le visage avec mes produits habituels et ma Clarisonic avec laquelle j’ai fait une pause, au plus fort de la crise. Mon front était trop douloureux pour la supporter. J’ai aussi ajouté des petits nouveaux à ma routine comme la crème moussante nettoyante Estee Lauder, la mousse nettoyante à la fleur de vigne Caudalie.

acne-remede-produits-soins-creme-netoyante-estee-lauder

acne-remede-produits-soins-mousse-caudalie

acne-remede-produits-soins-gommage-le-petit-olivier

Depuis, je continue un peu sur la même lancée. Cependant, j’ai pris la décision de limiter l’arbre à thé et l’amande douce à un soir sur deux en ce qui concerne mon front et d’appliquer Boréade. Ceci afin d’évité le « revers de la médaille » si je puis dire. Car l’huile essentielle d’arbre à thé est agressive, comme je me débats avec les peaux mortes, ce n’est pas l’idéal. En plus, elle peut avoir tendance à faire sortir tous les boutons et devenir une sorte de cercle vicieux.

acne-remede-produits-soins-complet

Verdict

Aujourd’hui, je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai retrouvé mon visage immaculé d’avant. Mais c’est en bonne voie. Les boutons sont bien moins gros et moins nombreux, il me reste des tâches mais maquillée, on ne voit presque rien à moins de s’approcher à 15 cm de mon visage. Reste le problème de la peau sèche/morte que je traite avec des gommages et la crème hydratante dont je te parlais plus haut. Cette crème, c’est vraiment une révélation ! Pas trop riche, pas pelucheuse du tout, parfaite en base de maquillage. Elle limite bien les dégâts !

acne-remede-produits-soins-creme-hydratante-avene-tolerance

Un bon outil pour lutter cotre l’acné en général ?

Je ne sais pas si mon diagnostic était le bon. Mais une chose est sûre, le combo arbre à thé-amande douce a très bien fonctionné. Je me demande donc s’il n’aurait pas les mêmes effets sur une acné classique. Après tout, l’amande douce à des vertus hydratantes, calmantes et adoucissantes. Elle nourrit et régule la production de sébum. On peut s’en servir pour soigner l’eczéma et les pellicules. Quant au tea tree, c’est un antiseptique et une arme contre l’acné de notoriété publique en plus d’être un anti-inflammatoire et un décongestionnant. Je ne pense pas me tromper en disant qu’appliquer un masque à l’huile essentielle d’arbre à thé et à l’huile d’amande douce lorsque l’on a de l’acné peut être plus efficace que deux gélules de zinc tous les soirs après le repas.

close
Inscrit-toi à la newsletter mensuelle !

Au programme : un édito inspiré, les derniers articles publiés, mes coups de coeur mode, beauté, lifestyle et le mantra du moment.

28 ans | Île-de-France | Agent de maîtrise en restauration | Rédactrice free-lance | Lifestyle Blogger |
"Today, be the badgass girl you were too lazy to be yesterday"

Laisse un commentaire

Your email address will not be published.