Loading
article-humeur-anniversaire-25-ans-une1

25 ans et sereine ?

Comme c’est étrange ! L’année dernière j’avais le blues. Je ressentais un tel stress l’idée de passer le cap des 25 ans. Et maintenant que c’est fait je ne suis plus du tout dans cet état d’esprit.

Oui, j’ai toujours cette sensation que le temps file, qu’il m’échappe si vite que je n’arrive pas à concrétiser mes projets. Oui, si l’on se fie aux statistiques et aux convenances, je devrais avoir un travail fixe, un appart et être dans une relation sérieuse. Confère mon fil d’actu Facebook qui me rappelle chaque jour que la plupart de mes contacts se sont mariés, ont déménagé et ont eu des enfants. De ce point de vue-ci rien n’a changé. Ce qui a changé en revanche, c’est que je m’en fiche !

Comment être sereine à 25 ans ?

Ça paraît fou dit comme ça, en particulier après l’article de l’an dernier, mais c’est le cas. À croire que j’ai fait ma crise des 25 ans à 24 ans. C’est donc très sereinement que je passe le cap du quart de siècle, en grande partie grâce aux raisons suivantes :

Je relativise

Les choses arriveront en temps et en heure. Je ne suis pas sûre de vouloir qu’elles se produisent parce qu’elles le doivent et non parce que j’en ai envie. Tu me suis ? Je ne pense pas être prête à tout accepter.

En ce qui concerne les échecs, les déconvenues, j’essaie de passer plus rapidement à autre chose, de les mettre de côté (sans forcément les oublier), d’agir en conséquence et de continuer ma route.

J’ai cette sensation (peut-être absurde) que quoi qu’il se passe, tout ira bien.

 

J’ai créé un plan quinquennal

A la manière de la liste de mes objectifs de l’année, j’ai dressé une courte liste des gros projets que j’aimerais réaliser dans les 5 années qui viennent. Histoire de les garder en tête et d’entretenir ma motivation. Après, je ne peux pas dire s’ils se concrétiseront ou resteront de l’ordre du rêve. Ce qui est sûr c’est que je ferais tout pour. Mais, là encore, il faut relativiser et ne pas faire une maladie du moindre échec.

Je me satisfais de ce que j’ai déjà

Une maxime qui n’a pas cours dans le domaine de la mode et de la beauté mais qui fonctionne parfaitement pour tout le reste. Mes amis ne sont pas nombreux mais ils sont parfaits. Je n’ai pas fait de voyages fantastiques ni vécu d’expériences extraordinaires mais j’ai appris à tirer plus de plaisir d’activités toutes simples que j’adore…

L’important est d’être bien là où l’on est et avec qui l’on est au point d’en oublier les petits tracas.

Je me suis mis un coup de pied aux fesses

Lorsque tu réalises que tu n’es qu’à 70% de tes capacités et que pour atteindre tes objectifs il faut que tu sois à 100%, cela agit comme un détonateur dans ta tête. Avoue que ce serait trop con de passer à côté de choses merveilleuses par paresse, ou par timidité.

Et c’est là que tout s’emboite. Je suis contente de ce que j’ai mais cela ne m’empêche pas d’avoir envie de plus. Dans cette optique, je travaille pour obtenir ce que je veux en veillant à ne pas avoir de regrets et en relativisant les « échecs », les aprioris, les attentes de personnes qui ne représentent aucun intérêt pour moi. Je persévère, on verra ce que ça donne. Dans le cas contraire, ce n’est pas si grave. J’aurais au moins la satisfaction d’avoir tout donné sans avoir vécu un calvaire pour autant puisque je tire du plaisir des petites choses.

Enjoy the moment

La dernière raison pour laquelle j’ai bien vécu mes 25 ans c’est parce que comme chaque année, j’ai fait quelque chose de spéciale. Avant le jour J, j’ai réuni mes amis proches autour d’un brunch. Bah ouais à 25 ans on ne veille plus tard le soir, on fait des brunchs dominicaux en parlant du prix de l’immobilier qui flambe ^^ (#privatejoke).

humeur-anniversaire-brunch-pain-quotidien

Le jour J j’avais pour projet de visiter le musée Yves Saint Laurent et d’aller manger un des délicieux donuts de cette boutique rue d’Aboukir avant de rentrer à la maison regarder un film en attendant mon parfait gâteau d’anniversaire orné de ses 25 bougies.

Malheureusement le musée Yves Saint Laurent (comme Beaubourg et la Fondation Louis Vuitton) était fermé aujourd’hui. Sans raison apparente. La boutique de donuts ouvrait exceptionnellement à 11h30. Bien sûr, nous ne l’avons découvert qu’une fois sur place, à 11h. Après 45 minutes d’attentes, la boutique n’était toujours pas ouverte et nous sommes parties. Pour ne pas complètement rater notre sortie, nous avons décidé de shooter un prochain look. Cette séance photo s’est avérée plutôt laborieuse. Au final 10 km parcourus et un peu de pluie… Pas exactement le programme parfait que j’avais élaboré.

A la place nous avons mangé McDo. Ça faisait longtemps, c’était cool. Puis le film était top. Le moral remonte. Le gâteau était délicieux comme prévu. D’ailleurs il se peut qu’il se retrouve sur le blog dans quelques semaines ;). Et, cerise sur le gâteau : j’ai eu de nombreux cadeaux (dont quelques uns faisaient partie de ma wishlist).

humeur-anniversaire-gateau-chou-pralin

Alors voilà, rien n’est parfait, mais tout va très bien ! J’espère que les 25 prochaines années seront dans la même dynamique.

Et toi, comment as-tu vécu, ou comment vis-tu, le fameux cap des 25 ans ?

5 comments

  1. Bel article et bel état d’esprit ! Je me suis dit à peu près la même chose, les choses se feront, petit à petit (ou pas) et puis si ça n’arrive pas, cela ne devrait pas être la fin du monde (bon j’aimerais bien trouver un job un jour quand même, merci). Relativiser, profiter de maintenant, là, tout de suite, en y mettant son max et en ayant quelques projets plus ou moins fous (ouvrir son propre centre socioculturel…si si xD)…qui vivra verra !
    Gros bisous <3

  2. Pour être passée par ce cap il y a déjà quelques mois et puis pour être plus proche (déjà) de mes 26 ans… Je tire le même constat.
    J’ai passé énormément d’années à me préoccuper de choses qui n’en vallait pas la peine, à me préoccuper de personnes qui ne souciait pas de mon bien être alors que moi oui, à me donner entière pour les autres sans contreparties… Aujourd’hui, j’essaie de plus m’apprécier, de faire des choses qui me plaisent réellement avant qu’elles plaisent aux autres, j’essaie de m’apaiser, je vis POUR moi car personne ne le fera à ma place !

    25 ans, c’est un bel âge ❤ alors encore joyeux anniversaire

Leave a Reply